Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Les nouvelles lois sur les transferts de fonds russes pèsent sur le Kirghizstan
Kirghizstan

Les nouvelles lois sur les transferts de fonds russes pèsent sur le Kirghizstan

En pleine guerre contre l’Ukraine, la Russie annonce de nouveaux seuils pour les transferts de fonds en direction des pays étrangers. Cette mesure concerne directement les pays d’Asie centrale où de nombreuses familles dépendent de ces fonds.

Dans une déclaration publiée le 16 mai dernier, la Banque centrale russe a annoncé de nouveaux seuils pour les transferts de fonds à l’étranger. Le communiqué explique que les personnes provenant de « pays amis » sont autorisées à transférer de l’argent de leur compte russe vers leur compte à l’étranger ou à une autre personne vivant dans un autre pays, pour un montant maximal de 50 000 dollars (47 930 euros). Précédemment, la limite s’élevait à 10 000 dollars (9 586 euros).

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Cependant, les transferts de fonds à l’étranger sont interdits vers les comptes de personnes qui ne travaillent pas en Russie et dont le pays soutient les sanctions, précise-t-il. L’ensemble de ces restrictions est appliqué jusqu’au 30 septembre 2022.

Le conflit ukrainien bouleverse les envois de fonds en direction de l’Asie centrale

Les sanctions économiques à l’encontre des entreprises russes ont provoqué des licenciements massifs pour les travailleurs provenant du Kirghizstan, comme le rappelle le média kirghiz Kloop. Alors que le rouble dévalue, la Banque mondiale prévoit une diminution de 33 % des transferts de fonds en provenance de la Russie, alors que 97 % des envois de fonds kirghiz proviennent de ce pays, comme le rappelle l’agence kirghize 24.kg.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Selon la branche kirghize du média russe Spoutnik, en mars dernier, les transferts avaient diminué de 34,2 millions de dollars (32,8 millions d’euros) par rapport au mois précédent.

Lire aussi sur Novastan : L’invasion russe en Ukraine pèse de façon plus forte que prévu sur le Kirghizstan

Alors que la situation économique risque encore de s’aggraver, le pays souffre déjà des stigmates du covid-19. Selon 24.kg, les transferts de fonds avaient diminué de 60 % entre avril 2019 et avril 2020 au Kirghizstan, alors que les politiques menées par l’État sont limitées du fait de la faiblesse de la monnaie.

Paul Mougeot
Rédacteur pour Novastan 

Relu par Élise Piedfort

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

paul.mougeot@ecole-ileri.net

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...