Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Les défis de la gestion des déchets ménagers au Kirghizstan Novastan | Les défis de la gestion des déchets ménagers au Kirghizstan
Och Stockage Déchets Camion Environnement Kirghizstan

Les défis de la gestion des déchets ménagers au Kirghizstan

En parallèle de son développement, les déchets s'accumulent au Kirghizstan. Les autorités peinent à construire suffisamment de sites de traitements des déchets efficaces, ce qui cause des problèmes sanitaires et écologiques. Analyse.

La gestion de déchets ménagers devient de plus en plus critique au Kirghizstan. Selon les autorités kirghizes, chaque habitant du Kirghizstan jette 211 kilos de déchets par an. D’après le comité statistique du Kirghizstan, l’un des pays les plus pauvres d’Asie centrale comptait en 2016 plus d’1,2 million de tonnes de déchets ménagers solides. Seules les grandes villes du pays disposent d’un système de gestion des déchets. Dans les villages, les habitants font comme ils peuvent.

Et pour cause : il n’existe que peu de solutions de traitement des déchets. Le terme de site d’enfouissement, où on élimine des déchets par dépôts, est lui-même une chimère : sur les 386 décharges officiellement recensées au Kirghizstan, 333 sont illégales, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas l´autorisation de la mairie locale.

Des sites d'enfouissements problématiques

Même dans les villes, la situation est loin d’être idéale. De fait, les décharges d’enfouissement causent les problèmes écologiques, sanitaires et hygi . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec