Och Kirghizstan Fête réunion Communautés Frontière

Och, ville frontière du Kirghizstan

Dans la vallée du Ferghana, à quelques 300 km à vol d'oiseau de Bichkek, s’étend Och, la « capitale du Sud » du Kirghizstan. Cette ville de 270 000 habitants devient tristement célèbre en 2010, pour avoir été le théâtre d’affrontements meurtriers entre Kirghiz et Ouzbeks. Och semble avoir aujourd’hui pansé ses plaies, et se réinvente au gré des envies d’ouverture de son voisin l’Ouzbékistan.

Novastan republie ici un article paru initialement dans l'excellent magazine "Gare de l'Est", notre partenaire. 

Dans le taxi retour vers Och depuis Aravan, à une demi-heure à l’ouest de la ville, le chauffeur montre du doigt un étang en contrebas, à quelques centaines de mètres sur la gauche : « Vous savez, quand on était jeunes, on allait souvent se baigner là-bas. Aujourd’hui ça n’est plus possible, on ne peut plus passer ! » C’est bien ce que suggère la clôture en barbelé haute de quelques mètres qui s’élève le long de la route. D’un côté, le Kirghizstan, de l’autre, l’Ouzbékistan.

Dix minutes en voiture seulement séparent le centre-ville d’Och, la deuxième agglomération du Kirghizstan, du plus proche poste frontière avec l’Ouzbékistan. Une frontière longtemps inexistante . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec