ONU Genève Droits de l'Homme Azimjan Askarov

Kirghizstan : le militant des droits de l’Homme Askarov condamné à la prison à vie

Au Kirghizstan, le militant des droits de l’Homme d’origine ouzbèke, Azimjan Askarov, a été condamné à l’emprisonnement à vie lors d’un nouveau procès. Par le passé, ce cas avait déjà attiré l’attention de la communauté internationale. Le Kirghizstan avait d'ailleurs été condamné par le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies pour violation des droits de l’accusé en mars 2016.

Azimjan Askarov a été condamné à l’emprisonnement à vie. Cette décision a été prise par le tribunal régional Tchouï de Bichkek le 24 janvier 2017, après un procès de plusieurs mois. Il est reproché à ce militant des droits de l’Homme et journaliste d'avoir organisé des émeutes à Basar-Korgon, dans le sud du pays. Il est également accusé d'incitation à la haine interethnique et d'avoir participé à l’assassinat du policier Mykytbek Sulaïmanov. Ces infractions auraient été commises lors des conflits interethniques dans le sud du Kirghizstan en juin 2010.

Le procès a été rouvert après la déclaration faite par le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies. Malgré des demandes explicites formulées par le Comité, Azimjan Askarov n’a pas été libér . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec