Président Kirghizstan Sooronbaï Jeenbekov Rencontre Chefs Paris Parlement

Kirghizstan : le gouvernement de Sapar Issakov démissionne

Ce jeudi 19 avril, le président du Kirghizstan Sooronbaï Jeenbekov a adopté la motion de censure du Parlement kirghiz contre le Premier ministre, Sapar Issakov. Ce dernier a démissionné, de même que l'ensemble de son gouvernement. Les négociations sont désormais lancées à Bichkek, la capitale du pays, pour la constitution d'une nouvelle coalition gouvernementale. Et les rumeurs sur la personnalité du futur chef du gouvernement circulent déjà.

Au matin de ce jeudi 19 avril, une requête de Parlement demandant un vote de défiance contre le gouvernement de la République kirghize a été mise à l'ordre du jour sous l'impulsion du chef de file du parti d'opposition Respoublika - Ata Jourt, Djyrgalbek Tourouskoulov. 91 parlementaires sur les 112 présents au sein du Parlement kirghiz ont voté en faveur de la motion de censure, comme l'a rapporté l'agence de presse AKIpress. Le vote s'est tenu sans discussion ou débat préalable.

Le directeur de cabinet du président de la République kirghize, Moukhammetkaly Abylgaziev, est à ce jour pressenti pour succéder à en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec