Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Coronavirus : l'Asie centrale coupée en deux Novastan | Coronavirus : l’Asie centrale coupée en deux
Coronavirus Asie centrale Kirghizstan Kazakhstan Turkménistan Tadjikistan Ouzbékistan Epidémie Virus Covid-19

Coronavirus : l’Asie centrale coupée en deux

Un mois après les premiers cas survenus au Kazakhstan, l'Asie centrale continue de se débattre avec le coronavirus. Le Kazakhstan et l'Ouzbékistan ont officialisé plus de 1 000 cas, le Kirghizstan plus de 400, quand le Tadjikistan et le Turkménistan n'ont déclaré aucun cas. Tour de la région. 

Alors que la pandémie de coronavirus continue de faire rage à travers le monde, avec plus d'1,9 million de cas et 126 000 morts, l'Asie centrale tente de lutter contre ce drame sanitaire. À l'échelle de la région, on compte désormais plus de 2 500 cas et 24 décès, le Kazakhstan et l'Ouzbékistan étant les plus pays les plus touchés.

Paradoxalement, alors que la quasi-totalité des États de la planète recensent des cas, le Tadjikistan et le Turkménistan continuent de vivre comme avant, de grands rassemblements et leur ligue de football ayant repris comme prévu. La région est donc séparée entre les pays combattant officiellement le Covid-19 et les autres niant officiellement son existence. Près d'un mois après le premier cas d . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec