Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Au Kirghizstan, le coronavirus révèle l’envers du développement touristique Novastan | Au Kirghizstan, le coronavirus révèle l’envers du développement touristique
Kirghizstan Tourisme Environnement Coronavirus Covid-19 Impact

Au Kirghizstan, le coronavirus révèle l’envers du développement touristique

La pandémie met à mal le secteur du tourisme et révèle la dépendance croissante des éleveurs vis-à-vis de cette nouvelle manne financière. Les catégories les plus précaires de la population sont les plus touchées.

« Moi, je suis prête à reprendre les affaires mais, hélas, cette quarantaine se trouve en travers de la gorge de tout le monde ». Pour Toursoun Mambetalieva, il y a 20 ans, les affaires se résumaient aux activités pastorales traditionnelles. Mais depuis une quinzaine d’années, le tourisme est entré dans sa vie. Elle a lancé son « propre business » et héberge désormais une « soixantaine de touristes de mai à septembre » dans son camp de yourtes à Eki-Naryn, dans le sud du pays.

Cette année, pour Toursoun, le pari risque de ne pas se révéler gagnant. L’épidémie de coronavirus qui a franchi le cap des 2 000 contaminations sur le territoire a forcé le gouvernement à fermer les frontières dès le 17 mars, la veille de l’annonce officielle de ses . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec