Visite de terrain du côté de Kerben sur la rivière Padysha-Ata au Kirghizstan pour le conseil du bassin avec les représentants de l'Ouzbékistan

À la frontière kirghize-ouzbèke, un début de coopération autour de l’eau

Une première réunion du Conseil du bassin de la rivière transfrontalière Padycha-Ata s'est tenue en présence des représentants des parties prenantes ouzbèkes dans la région kirghize de Kerben. Alors que la question des frontières et de la répartition de l'eau est source de conflit depuis les années 1990, cet exemple de coopération insuffle un vent d'optimisme dans la région.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le Nuz.uz.

Les 14 et le 15 septembre dernier, à Kerben, dans la région de Djalalabad, au sud du Kirghizstan, s’est tenue la première réunion du Conseil du bassin de la rivière Padycha-Ata regroupant autorités ouzbèkes et kirghizes. Un espoir de meilleure entente transfrontalière dans cette région qui a été le théâtre, il y a un peu plus de deux ans, d'une situation de grande tension entre les deux pays.

Lire aussi sur Novastan :

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec