Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

À Karlsruhe, la liberté artistique de l'Asie centrale Novastan | À Karlsruhe, la liberté artistique de l’Asie centrale
Exposition Art Karlsruhe

À Karlsruhe, la liberté artistique de l’Asie centrale

Du 16 février au 11 mars s'est tenue à Karlsruhe une exposition artistique sur l'Asie centrale. L'occasion pour de nombreux curieux de la ville allemande de se familiariser avec des œuvres particulières issues de l'art postcolonial de la région.

"Lorsque j'ai vu ces œuvres pour la première fois, tout ce qui m'est venu à l’esprit était : "Waouh !" On ressent toute cette liberté que les femmes ont acquises", s'exclame Eugenia Jäger. Elle est à l'origine de l'exposition sur l'art postcolonial centrasiatique organisée à Karlsruhe, en Allemagne. Elle se dit très émue du succès du vernissage de l'exposition qui a eu lieu le 16 février dernier.

Une fenêtre entrouverte

En définitive, c'est une exposition comme on en trouve rarement en Europe. Mais ici, l'art centrasiatique est en terrain conquis. Dès lors, les artistes qui ont fait le voyage spécialement pour le vernissage trouvent dans cette exposition une chance inespérée. Parmi toutes les pointures présentes figure Oumida Akhmedova, une photographe originaire d'Ouzbékistan. "C'est très important que les gens d’ici voient notre art et puissent découvrir notre vie . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec