frontière chine kazakhstan

Un tribunal kazakh se prononce contre l’expulsion d’une Chinoise d’origine kazakhe

Menacée d'expulsion vers la Chine, Sayragul Sauytbay pourra finalement rester au Kazakhstan. Le tribunal de Jarkent a condamné la Chinoise d’origine kazakhe à 6 mois de prison avec sursis, après un procès extrêmement médiatique.

Le procès de Sayragul Sauytbay a connu une issue inattendue. Comme le rapporte la radio Azattyk, la branche kazakhe de Radio Free Europe, le tribunal de Jarkent a condamné le 1er août dernier la chinoise d'origine kazakhe à 6 mois de prison avec sursis. Une peine particulièrement légère pour la jeune femme, qui avait fui la Chine et était jugée pour avoir être entrée illégalement au Kazakhstan le 22 mai dernier.

Sayragul Sauytbay risquait l'expulsion vers la Chine. Les autorités de Pékin réclamaient notamment la jeune femme après qu'elle ait donné un témoignage glaçant des conditions de vie des Kazakhs dans les camps de rééducation chinois du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Selon elle, une mort . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec