Arte Khorgos A la conquête de l'ouest Nouvelles routes de la Soie Chine Kazakhstan

Le FMI s’inquiète des conséquences des Nouvelles routes de la Soie en Asie centrale

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, s’inquiète de la dette que pourraient provoquer les prêts chinois pour construire les Nouvelles routes de la Soie, notamment dans les pays d’Asie centrale.

Si le président français Emmanuel Macron s’est montré enthousiaste quant au projet des Nouvelles routes de la Soie, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, a elle, fait part de son inquiétude quant à ce projet le 11 avril dernier. Pour le FMI, ce projet pourrait mener à « un accroissement problématique de l'endettement […] dans les pays où la dette publique est déjà élevée ».

Christine Lagarde craint qu’une situation semblable à celle qui s’était produite en 2013 au Sri Lanka ne recommence. Les banques chinoises avaient en effet, prêté des sommes importantes au pays, pour réaliser un projet de port en . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec