Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

La diaspora kazakhe aide l'Ukraine en construisant une "yourte d'indestructibilité"
Kazakhstan Russie Ukraine Guerre Aide Humanitaire Yourte

La diaspora kazakhe aide l’Ukraine en construisant une « yourte d’indestructibilité »

Dans la ville ukrainienne de Boutcha, une yourte a été installée par la communauté kazakhe pour venir en aide aux Ukrainiens faisant face au froid et aux coupures d’électricité à cause de la guerre. Ce soutien à l’Ukraine a rapidement fait réagir la Russie.

L’Ukraine entame bientôt son 12ème mois de guerre sous les frappes russes à répétition visant les infrastructures énergétiques du pays. Nombreux sont les Etats dans le monde à envoyer de l’aide humanitaire pour soutenir la population ukrainienne, mais la diaspora kazakhe s’est faite remarquer en construisant une yourte aux couleurs et matériaux traditionnels kazakhs, rapporte Radio Azattyq, la branche kazakhe du média américain Radio Free Europe.

Elle s’appelle la « yourte de l’indestructibilité » (en ukrainien « Юртa Незламності») et a été ouverte le 6 janvier dernier dans la ville de Boutcha, située au nord-ouest de la capitale Kiev, par des représentants de la diaspora kazakhe et des bénévoles. Cette yourte à l’apparence typiquement kazakhe est équipée de radiateurs et de chargeurs pour avoir accès à l’électricité durant les pannes. Les Ukrainiens peuvent également y trouver du ravitaillement, comme du plov ou des boissons chaudes.

Le député ukrainien Sergueï Nagorniak a salué cette initiative et a confirmé que 41 générateurs pour les établissements de santé et six autres yourtes ont été également envoyés par la société civile kazakhe.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

La ville de Boutcha est notamment devenue l’un des symboles des atrocités de la guerre : des centaines de civils y ont été tués lors de l’occupation russe. Les tueries ont été accompagnées de pillages, d’enlèvements et de tortures. Des représentants de l’organisation internationale de défense des droits humains Human Rights Watch ont qualifié le massacre de Boutcha de crime contre l’humanité.

Tensions entre Astana et Moscou

Cette yourte a directement suscité l’inquiétude de la Russie, qui a demandé expressément des explications à Astana, rapporte l’agence de presse kazakhe InformBuro. La partie kazakhe a de suite confirmé qu’il s’agissait bien d’une « initiative privée » et que l’ambassade n’était pas intervenue dans ce projet, rapporte l’agence de presse russe Interfax.

Lire aussi sur Novastan : Le divorce progressif du Kazakhstan avec la Russie 

De quoi détendre l’atmosphère entre Moscou et Astana. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que la Russie « n’a alors aucune raison de ne pas faire confiance à ses partenaires proches ».

La société kazakhe mobilisée dès le début de la guerre

Dès le début de la guerre en Ukraine le 24 février 2022, la population du Kazakhstan s’est mobilisée pour aider les Ukrainiens, raconte un reportage de Radio Azattyq à Almaty. L’association HAQ (abréviation de Halyqqa adal qyzmet, Service honnête au peuple en kazakh) avait récolté en deux jours 50 millions de tengués, soit plus de 100 000 euros.

Lire aussi sur Novastan : Guerre en Ukraine : l’Asie centrale affectée par ricochets 

Au début du mois de mars, la société civile a commencé à collecter des biens à envoyer en Ukraine. Des volontaires ont livré des médicaments, des produits d’hygiène et des ressources financières à l’ambassade d’Ukraine dans la capitale du Kazakhstan, rapporte Radio Azattyq.

La première aide gouvernementale a été envoyée par le ministère de la Santé le 14 mars 2022 par voie aérienne. Une cargaison de médicaments de 28,2 tonnes au total devait servir de ravitaillement aux Ukrainiens, informe l’agence de presse russe TASS.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a été le seul président centrasiatique à qualifier la guerre en Ukraine de contraire au droit international. Au Kazakhstan, plusieurs manifestations anti-guerre ont été organisées. Un sondage publié par Central Asia Barometer le 6 septembre dernier offre un aperçu de la façon dont la région réagit à la guerre, reprend le média anglophone Eurasianet : 27 % des Kazakhs estiment que la Russie est responsable de la guerre, tandis que 19 % pensent que la faute revient à l’Ukraine et 10 % aux Etats-Unis.

Emma Collet 
Rédactrice pour Novastan

Relu par Emma Jerome

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

emmacollet84@icloud.com

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...