Kazakhstan Ouzbékistan Concurrence Economie Asie centrale

Investissements étrangers en Asie centrale : le bras de fer entre Tachkent et Astana

Alors que l’Ouzbékistan s’ouvre largement aux investisseurs, le Kazakhstan voit son leadership économique de la région être défié.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par le média kazakh Vlast.

En Ouzbékistan, les experts étaient unanimes après l’arrivée au pouvoir de Chavkat Mirzioïev en décembre 2016 : le pays allait bientôt dominer économiquement l’Asie centrale. En effet, avec ses 33 millions d’habitants, le marché ouzbek est plus important, les ressources sont nombreuses et la libéralisation de l’économie attire les investisseurs.

Près de trois ans plus tard, force est de constater que ce processus de libéralisation est plus lent que prévu, mais le pays poursuit son ouverture et l’intérêt des acteurs économiques internationaux perdure. Combien de temps faudra-t-il à Tachkent pour devenir un v . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec