Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Fin du réacteur nucléaire BN 350 au Kazakhstan : la Russie s’en charge, le Kazakhstan paye Novastan | Fin du réacteur nucléaire BN 350 au Kazakhstan : la Russie s’en charge, le Kazakhstan paye
Réacteur Nucléaire Kazakhstan Russie Electricité Démantèlement BN 350

Fin du réacteur nucléaire BN 350 au Kazakhstan : la Russie s’en charge, le Kazakhstan paye

Le plus vieux réacteur à neutrons rapides au monde, le BN 350, situé dans le sud-ouest du Kazakhstan, est en phase d’être démantelé avec l’aide de l’entreprise publique russe du secteur du nucléaire, Rosatom. Cette mise hors de service n’est pas une mince affaire et représente un fardeau financier pour les populations locales.

Le Kazakhstan est aujourd’hui doté d’un réacteur nucléaire de puissance civil, le BN 350. Mis en service en 1973, ce réacteur nucléaire à neutrons rapides d’une capacité de 52 mégawatts (MW) a fourni de l’électricité à la ville d’Aktaou et ses environs dans l’oblast de Manguistaou, dans le sud-ouest du Kazakhstan, jusqu’en 1999. Ce type de réacteur a également permis la production de nucléaire de qualité militaire.

Premier réacteur à neutrons rapides au monde, le BN 350 a été le cheval de bataille de l’ancien Président kazakh Noursoultan Nazarbaïev pour lutter contre la prolifération de l’armement nucléaire dès l’indépendance du Kazakhstan en 1991. Il a souhaité l’arrêt rapide du . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec