Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Non, le Turkménistan n’a pas banni le mot “coronavirus” de ses médias Novastan | Non, le Turkménistan n’a pas banni le mot “coronavirus” de ses médias
Reporters sans frontières RSF Turkménistan Coronavirus Fake News

Non, le Turkménistan n’a pas banni le mot “coronavirus” de ses médias

Selon un article de Reporters sans frontières, le Turkménistan aurait “banni le mot coronavirus”. Ce qui est une fake news.

Dans un article paru le 31 mars dernier, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) dénonce que “les autorités ont banni le mot « coronavirus » du vocabulaire turkmène”. RSF ajoute qu' “au Turkménistan, les médias contrôlés par l’État n’ont plus le droit d’utiliser le mot « coronavirus »”, citant un article du média Chronicles of Turkmenistan, basé à l’étranger.

Lire aussi sur Novastan : La fake news de l’interdiction du mot coronavirus au Turkménistan s’est répandue à travers le monde

Cependant, ni l’une ni l’autre de ces affirmations ne sont exactes. Novastan a trouvé dans les médias turkmènes ces dernières semaines de nombreuses mentions des termes “coronavirus” ou “COVID-19”. 

L’agence de presse d’État turkmène utilise abondamment "coronavirus"

En premier lieu, une en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec