Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Tadjikistan : un charbon bon marché aux conséquences environnementales coûteuses Novastan | Tadjikistan : un charbon bon marché aux conséquences environnementales coûteuses
CT2 Centrale Thermique Douchanbé Tadjikistan Charbon Environnement Energie

Tadjikistan : un charbon bon marché aux conséquences environnementales coûteuses

Depuis 2014, la capitale tadjike subit les conséquences de l’exploitation du charbon. Dans le nord de Douchanbé, la centrale thermique CT2 est devenue la bête noire des habitants, consommant la moitié du charbon produit dans le pays. Alors que le Tadjikistan s’ouvre au gaz ouzbek, les experts envisagent que la CT2 utilise cette nouvelle énergie.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par le média tadjik Asia-Plus.

Le Tadjikistan connaît une crise énergétique depuis de nombreuses années. Cette situation a été l’une des raisons pour lesquelles les industries lourdes du pays se sont tournées vers le charbon. Aujourd’hui, il y a plus de 200 entreprises de production d’énergie au Tadjikistan, selon diverses sources.

L'une des plus importantes, la Centrale thermique numéro 2 (« teplovaya electrostantsia » ou ТЭЦ-2), est située dans la capitale. Après le lancement de celle-ci en janvier 2014, les habitants de Douchanbé ont subi de plein fouet les maux du charbon : quelques heures seulement après le démarrage de la centrale, de la suie était apparue sur les maisons, les voitures, dans les parcs et dans les arbres du jardin botanique . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec