Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Les Tadjiks, pestiférés en Russie - Novastan Français Novastan | Les Tadjiks, pestiférés en Russie
Migrants Centrasiatiques Russie

Les Tadjiks, pestiférés en Russie

Avocat russe d’origine tadjik, Izzat Aman décrit un quotidien dantesque pour les migrants tadjiks en Russie. Alors que le pays traverse une grave crise, ils se retrouvent entre deux feux.

Depuis 2015 et l’interdiction du Parti de la renaissance islamique du Tadjikistan (PRIT), l’opposition tadjike est complètement exclue du jeu politique au Tadjikistan. Principal acteur de la réconciliation nationale avec le parti du président tadjik actuel, Emomalii Rahmon, à la suite de la guerre civile en 1998, le PRIT jouait un rôle essentiel au-delà des frontières de l’un des pays les plus pauvres de la région. Aujourd’hui, la pression sur les Tadjiks en Russie, qu’ils soient migrants ou opposants du régime de Rahmon, s’accentue.

L’avocat d’origine tadjike, Izzat Aman, travaillant en Russie, et se reconnaissant proche du combat du PRIT, détaille pour Novastan son travail pour défendre les Tadjiks vivants en Russie. Ces derniers sont pris entre les feux de la discrimination des autorités russes à l’encontre des migrants et la répression politique dans leur pays d’origine.

De par votre activité juridique, vous renseignez et . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec