Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le Tadjikistan bloque la nomination de deux postes clés à l’OSCE Novastan | Le Tadjikistan bloque la nomination de deux postes clés à l’OSCE
Azerbaïdjan Crise institutionnelle Droits de l'Homme Harlem Désir Liberté de la presse Mandats Multilatéralisme OSCE Tadjikistan Turquie

Le Tadjikistan bloque la nomination de deux postes clés à l’OSCE

Les 57 États membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont échoué à s’accorder sur la prolongation des mandats des quatre postes clés de l’organisation, les laissant ainsi vacants. Parmi les États ayant exprimé leur veto : le Tadjikistan, la Turquie et l’Azerbaïdjan. Une manifestation supplémentaire de l’effritement du système multilatéral.

La réunion des ambassadeurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) du 10 juillet dernier à Vienne devait être une formalité. Alors qu’il est d’usage que les postes stratégiques de l’OSCE soient renouvelés pour un second mandat, le Tadjikistan, la Turquie et l’Azerbaïdjan en ont décidé autrement, comme le rapporte Euractiv. Quatre postes clés de l’organisation régionale de sécurité sont ainsi vacants depuis le 18 juillet dernier.

Les quatre personnalités avaient été nommées à la tête des différentes structures exécutives en juillet 2017 pour un mandat de trois ans, alors que l’OSCE était sous la présidence autrichienne. Le militant et politique français Harlem Désir avait . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec