Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Solidarité

Solidarité

Un homme manifeste dans les rues d’Almaty pour la libération de tous les prisonniers politiques du Kazakhstan. Sa pancarte indique : « Nous demandons la fin du harcèlement des militants de la société civile ! Liberté pour les prisonniers politiques. »

 

En janvier 2022, plus de 200 personnes ont été tuées lors de violentes émeutes au Kazakhstan. Malgré les réformes qui ont suivi et l’annonce d’un « nouveau Kazakhstan », le processus d’acceptation des événements, souvent appelés « janvier sanglant », est au point mort. Pour les proches des personnes tuées, la lutte acharnée avec les autorités est synonyme de nouvelles difficultés.

Plus d’informations ici.

Crédit: Nils Dörling

 

Retrouvez nos photos du jour ici.

Share With:

Basés à Paris et Berlin, nous sommes la rédaction de Novastan.

redaction@novastan.org

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...