graffiti tachkent

Les Banksy de Tachkent

Le graffiti subculturel  de Tachkent n'a pas de noms, personne ne sait d'où viennent ces images. En fait, la plupart des graffitis sont ici réalisés à partir de pochoirs. Si à Tachkent, la théorie de la vitre brisée (l’apparition d’un graffiti sur un mur tend à  favoriser l’apparition rapide d’autres à côté) ne se matérialise  pas comme à New-York, il n’empêche que certains graffitis sont effacés par les services communaux. Ces graffitis ont-ils un sens, et si c’est la cas, quel est-il?

 

 

Dana Oparina
Journaliste pour Novastan.org

Relu par Renan Le Squer



Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *