Démolition Magasin Ouzbékistan Immolation

Ouzbékistan : une opposition violente à la destruction d’un magasin crée la polémique

Un fait divers d’une grande violence entre un gouverneur adjoint de province et un chef d’entreprise a ouvert un débat national en Ouzbékistan, soulevé par le chef de l’État lui-même. Chavkat Mirzioïev questionne notamment les relations entre l’administration étatique et les entrepreneurs.

Le 20 juillet dernier, un conflit lié à l’extension d’une autoroute dans le district de Yakkabag, de la province ouzbèke de Kachkadaria, a dégénéré dans la violence. Le projet a rencontré une vive opposition de la part de l’homme d’affaires Bahriddin Isomov, qui proteste contre la démolition d’un magasin de deux étages lui appartenant et qui se trouve sur le tracé de l’autoroute agrandie.

La situation s’est transformée en affaire personnelle entre l’homme d’affaires et le gouverneur adjoint de la province, Mansour Touïmaïev, chargé du développement industriel, des grands travaux, de la communication et des services.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : comment expliquer le boom de la construction ?

D’apr . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec