Internet Ouzbékistan Société Economie Internet Covid-19 Communication Développement Numérique

Ouzbékistan : le nombre d’internautes a augmenté d’au moins 20 % pendant le confinement

Le nombre d’internautes en Ouzbékistan a augmenté de 20 à 30 % en moins de deux mois selon des responsables d’Uzbektelecom, l’une des plus importantes sociétés de télécommunication du pays. Une partie de la population a cependant rencontré des problèmes de connexion lors du confinement.

Les mesures de confinement prises par le gouvernement ouzbek pour combattre la propagation du Covid-19 ont grandement contribué à accroître la demande Internet dans le pays. Le 2 juin dernier, le média ouzbek Kun.uz a interviewé le chef du service des relations publiques d’Uzbektelecom, Alicher Khidoyatov, et le porte-parole de la société, Alexander Souchkov. Ces derniers sont notamment revenus sur les conséquences du confinement sur le secteur numérique. “Dans les conditions actuelles, la demande d’Internet a augmenté parmi la population. Par exemple, en environ 1 mois et demi, le nombre d’utilisateurs du réseau a augmenté de 20 à 30 %”, a notamment déclaré Alicher Khidoyatov.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Lors de cet entretien, le correspondant de Kun.uz a également évoqué les problèmes de connexion auxquels une partie de la population a été confrontée pendant le confinement. Les deux employés d’Uzbektelecom ont ainsi expliqué les causes de ces ralentissements tout en évoquant les nouveaux projets en cours de construction.

Des faiblesses de connexion inévitables

Le Covid-19 a montré que le réseau Internet ouzbek souffrait encore de quelques faiblesses malgré les efforts des autorités pour moderniser et étendre l’espace numérique. Au cours du confinement, la population rurale a constaté une réduction du débit Internet, principalement pour les réseaux Internet mobiles. 

Lire aussi sur Novastan : Le coronavirus ralentit Internet en Ouzbékistan

Pour Alexander Souchkov, le réseau Internet ne pouvait pas faire face à une telle demande précipitée, rapporte Kun.uz. Le rôle des étudiants a notamment été prépondérant. L’arrêt des cours en présentiel a amené nombre d’entre eux à rentrer dans leurs régions natales, souvent peu peuplées, et peu reliées au réseau Internet. Les étudiants, principaux utilisateurs du réseau Internet mobile dans le pays, auraient ainsi contribué à sa surcharge. 

“Imaginez, immédiatement, en quelques jours, l’introduction d’une urgence. Chaque citoyen, chaque enseignant est tombé dans une sorte d’isolement. Et tous doivent résoudre les problèmes professionnels en utilisant Internet à domicile ou un téléphone mobile qui n’est pas conçu pour le travail”, a déclaré Alexander Souchkov. 

Lire aussi sur Novastan : Le coronavirus en perte de vitesse en Asie centrale

En réponse à ce dysfonctionnement, plus de 302 stations de base ont été modernisées dans les régions rurales par les opérateurs mobiles, dont Uzbektelecom, afin que de tels ralentissements ne se reproduisent pas à l’avenir. 

Un réseau Internet de plus en plus performant

Depuis plusieurs années, les réseaux mobiles se développent en Ouzbékistan. La couverture mobile a atteint 96 % et la couverture Internet mobile 70 % en avril dernier selon le média ouzbek Podrobno.uz. Pour tirer pleinement parti des capacités des stations de base mobiles dans les zones rurales, les normes de rayonnement électromagnétique ont été révisées et la puissance augmentée. 

La rapidité de l’Internet fixe en Ouzbékistan a été multipliée par 2,4 depuis 2019, passant de 10,89 mégabits par seconde (Mbit/s) en janvier 2019 à 25,88 Mbit/s en téléchargement en janvier 2020, selon le Speedtest Global Index. “Nous avons aujourd’hui une vitesse de téléchargement moyenne d’Internet filaire de 26 mégabits. Imaginez il y a quelques années, nous rêvions d’Internet à 10 mégabits. Et maintenant, la vitesse moyenne est déjà de 26 mégabits”, a déclaré Alexander Souchkov. 

Lire aussi sur Novastan : La rapidité d’internet en Ouzbékistan multipliée par 2,4 en un an

L’Internet mobile est quant à lui limité à une vitesse de 10 Mbit/s en Ouzbékistan. “Cela ne s’est jamais produit auparavant. La situation avec l’Internet domestique utilisé pour le travail n’est pas si mauvaise. De nombreux enseignants ont appris à se servir de Zoom”, a indiqué Alexander Souchkov. 

La société Uzbektelecom s’impose sur le marché ouzbek

Alexander Souchkov s’est félicité du développement d’Uzbektelecom qui a dernièrement atteint les cinq millions d’abonnés. Si ce nombre permet d’illustrer l’influence de l’entreprise, il permet également de montrer les enjeux actuels de l’Internet ouzbek. Plus une entreprise de télécommunication gagne en abonnés, plus elle doit développer ses installations afin de satisfaire les attentes de ses clients. 

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

“Naturellement, un tel nombre d’abonnés nécessite un grand nombre de stations de base. Normes 3G, 4G – haut débit, elles nécessitent plus de vitesse. Le plus important est la quantité et la qualité des stations de base que nous installons”, a ainsi déclaré Alexander Souchkov. 

De nouveaux projets de développement 

Le développement du réseau Internet en Ouzbékistan revêt une importance nationale. En février 2020, le Premier vice-ministre du Développement des technologies de l’information et des communications de l’Ouzbékistan, Olimjon Oumarov, a déclaré au média économique ouzbek Spot.uz vouloir multiplier par 10 la vitesse du réseau actuel d’ici la fin de l’année 2020. Selon lui, 12 000 kilomètres de câbles de fibre optique seront installés dans le pays à la fin de l’année et 85 % des établissements d’enseignement général seront dotés d’un accès Internet haut débit. 

Les travaux pour réaliser ces objectifs ne semblent pas avoir subi de retard lié au coronavirus, selon Alicher Khidoyatov. Ce dernier a confirmé l’installation en cours de lignes fibre optique dans le pays. Selon lui, plus de 6 500 kilomètres de lignes ont été installés dans le pays depuis mars 2020, rapporte Kun.uz. “Nous surveillons l’exécution de tous les travaux qui nous sont confiés par le gouvernement, en temps opportun”, a-t-il déclaré. 

Tanguy Martignolles
Rédacteur pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *