Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Ouzbékistan : la place de la langue russe dans l’administration vivement débattue Novastan | Ouzbékistan : la place de la langue russe dans l’administration vivement débattue
Drapeau Ouzbékistan Langue Russe Ouzbek Emblème

Ouzbékistan : la place de la langue russe dans l’administration vivement débattue

En avril dernier, la publication d’un projet de loi gouvernemental visant à sanctionner d’une amende les fonctionnaires n’utilisant pas la langue ouzbèke au travail a suscité un important débat en Ouzbékistan. Le 14 mai, le débat linguistique s’est transformé en incident diplomatique lorsque le ministère des Affaires étrangères russe a estimé que les partisans du projet étaient une « minorité ». Dans ce pays où les questions de langue sont sensibles, de nombreuses voix se sont alors élevées contre l’ « ingérence » inacceptable de Moscou.

L’administration ouzbèke va-t-elle devoir délaisser l’usage de la langue russe ? Le 25 avril dernier, le gouvernement a en effet publié un projet de loi proposant de punir d’une amende les fonctionnaires qui n’utilisent pas la langue ouzbèke dans leurs fonctions officielles. Ce projet suscite un vaste débat dans cette ancienne république soviétique, où les échelons supérieurs de la bureaucratie tendent à utiliser le russe comme langue de travail.

En Ouzbékistan, la langue de Pouchkine est parlée par 11,8 millions de personnes, soit plus du tiers de la populaiton, selon l’agence fédérale russe de coopération Rossotroudnitchestvo, citée par le média américain

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec