Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Malgré l'interdiction, la polygamie toujours très répandue en Ouzbékistan Novastan | Malgré l’interdiction, la polygamie toujours très répandue en Ouzbékistan
Photo polygamie Oubékistan

Malgré l’interdiction, la polygamie toujours très répandue en Ouzbékistan

En Ouzbékistan, la loi interdit aux hommes d'avoir plusieurs épouses. Cependant, cette pratique est encore largement répandue, notamment dans la région de Samarcande où plus de 5 000 cas de polygamie ont été recensés.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 7 août 2019 par le média indépendant basé en Russie, Fergananews.

D’après le Samarcande Herald, qui s’appuie sur les informations de l’association locale des femmes, la province de Samarcande, dans le sud-ouest de l'Ouzbékistan, compte actuellement plus de 5 000 cas d’hommes mariés à deux femmes.

Pourtant, selon la réglementation, la polygamie est passible d'une amende allant de 50 à 100 fois le salaire minimum. L'équivalent de 11 à 22 millions de soums (soit de 74 000 à 148 000 euros), ou d'une peine de prison de trois ans. En 2017, le président Chavkat Mirzioïev avait interdit aux imams de célébrer le nikokh, une sorte de rite de mariage selon les lois de la charia, pour les couples non enregistrés au bureau de l’état civil.

en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec