Ouzbékistan Electricité Energies renouvelables Energie Solaire Eoliennes

L’Ouzbékistan adopte une nouvelle stratégie pour le développement énergétique

Le 4 mai dernier, le gouvernement ouzbek a approuvé le concept de fourniture d’énergie électrique pour les dix prochaines années. La demande en électricité étant sur le point de doubler dès 2023, un plan a été établi pour que d’ici 2030, la production d’énergie soit plus efficace et diversifiée. Plus d’un quart de la capacité de production d’électricité devrait être assuré par des énergies renouvelables.

L’Ouzbékistan se fixe des objectifs ambitieux pour 2030. D’ici la fin de la décennie, la production d’électricité devrait atteindre 120,8 milliards de kilowatt-heure (kWh), soit deux fois son niveau actuel. Le plan a été validé par le gouvernement le 4 mai dernier.

L’Ouzbékistan est un pays où la demande en électricité est largement supérieure à celle des pays développés. Par exemple, pour créer un Produit intérieur brut (PIB) d’une valeur de 1 000 dollars, l’Ouzbékistan dépense deux à trois fois plus d’énergie que dans les pays développés, comme l’indique le média ouzbek Gazeta.uz. Il existe donc des pertes d’énergie, auxquelles le gouvernement prévoit de remédier dans sa nouvelle stratégie énergétique.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Parmi les autres objectifs principaux figurent la fourniture à l’ensemble de la population ouzbèke d’électricité à prix compétitif et la diminution de sa consommation en gaz naturel.

Atteindre ces objectifs fixés repose alors essentiellement sur les énergies renouvelables, comme le souligne l’agence de presse Reuters. Elles seront massivement mobilisées et développées, en particulier les énergies solaires et éoliennes qui représenteront la moitié de la nouvelle capacité de production d’électricité. 

Une meilleure optimisation de la production d’énergie

Un des grands défis énergétiques de l’Ouzbékistan est de passer de ses 5,9 gigawatt (GW) de capacité de production d’électricité à 29,2 GW d’ici 2030, et diminuer les pertes d’énergie produite. Ces dernières devraient d’ailleurs passer à 2,35 % de la production, et les pertes de distribution à 6,5 %, ce qui équivaut à 1,85 fois moins que le niveau de 2019. La réduction des dépenses énergétiques de 2 à 2,5 fois est aussi prévue dans les prochaines années, comme le précise Gazeta.uz.

Pour mettre en œuvre ces mesures, le gouvernement a annoncé la modernisation et la rénovation des centrales déjà existantes ainsi que la construction de nouveaux sites à l’aide de technologies efficaces sur le plan énergétique. L’amélioration des systèmes de comptabilité de l’électricité, des machines agricoles et des camions manufacturés au gaz a été notée.

En parallèle, des usines vont être créées afin de diminuer drastiquement les importations de kérosène, de diesel et de gaz naturel liquéfié, et ainsi couvrir les dépenses en produits pétroliers.

Enfin, le gouvernement prévoit dans le secteur de l’industrie une optimisation pour 285 grandes entreprises et l’utilisation généralisée des technologies d’économie d’énergie dans la conception et la construction de bâtiments à plusieurs étages pour réduire la consommation énergétique.

Les énergies renouvelables au cœur du projet

Un des axes majeurs de la nouvelle stratégie énergétique de l’Ouzbékistan consiste à développer les énergies renouvelables, afin d’utiliser pleinement leur potentiel, indique le gouvernement. L’État s’est en effet fixé une réduction de la consommation de gaz naturel de 16,5 milliards de mètres cubes à 12,1 milliards de mètres cubes. La consommation de mazout devrait passer de plus de 200 000 à 50 000 tonnes, tandis que le volume annuel de combustion du charbon passera de 4,1 à 8,5 millions de tonnes.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : la production de gaz, pétrole et charbon continue de diminuer

Pour compenser ces réductions, les centrales hydroélectriques fourniront près de 3,8 GW, soit 13,1 % de la capacité de production d’énergie estimée en 2030. La capacité de production des éoliennes devrait atteindre 3 GW (10,4 %), et celle de l’énergie solaire 5 GW (17,3 %). La possibilité d’installer des panneaux solaires et des systèmes de chauffage de l’eau dans 150 000 maisons est envisagée par le gouvernement, afin d’économiser 319 millions de mètres cubes de gaz naturel par an.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Pour l’Ouzbékistan, les énergies renouvelables permettront non seulement d’améliorer la situation des régions en pénurie régulière d’électricité, mais également de stimuler le développement des industries locales, des infrastructures et la création d’emplois.

S’appuyer sur l’investissement étranger

Pour accélérer le développement de ces nouvelles sources d’électricité, des partenariats publics-privés et des investissements étrangers sont privilégiés, car le gouvernement estime que les entreprises ouzbèkes dans le secteur énergétique ne possèdent pas les fonds nécessaires pour des constructions de cette ampleur. Un tel partenariat a déjà été conclu avec Total Eren en 2019 pour la construction d’une centrale solaire, qui devrait s’achever fin 2021.

Depuis 2018, l’Ouzbékistan travaille avec la Russie sur l’édification d’une centrale nucléaire. Avec la coopération de Rosatom, le premier réacteur devrait être construit d’ici 2028. D’autres investissements étrangers ont également vu le jour avec différents partenaires, comme les groupes Acwa Power d’Arabie saoudite et Masdar des Émirats arabes unis, pour la construction d’installations solaires et éoliennes, d’après l’agence de presse Reuters.

Emma Collet
Rédactrice pour Novastan

Relu par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *