Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

L’histoire oubliée de Chakhrisabz, ancienne ville farouchement indépendante Novastan | L’histoire oubliée de Chakhrisabz, ancienne ville farouchement indépendante
Tamerlan Timour Ouzbékistan Chakhrisabz Kenegesses Dynastie Histoire oubliée

L’histoire oubliée de Chakhrisabz, ancienne ville farouchement indépendante

Aujourd’hui calme et paisible, la ville de Chakhrisabz ne laisse plus paraître son histoire mouvementée. Durant les XVIIIème et XIXème siècle, la ville du sud de l’Ouzbékistan a lutté avec force contre l’influence croissante de l’émir de Boukhara. Au point que son combat ait été effacé de l’histoire officielle.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par Ferghana news.

De nos jours, Chakhrisabz est une petite ville de province ouzbèke dans le sud du pays, connue avant tout pour être la patrie d’Amir Timour (1336-1405) - Tamerlan pour les Européens - et, pour quelques touristes avertis, pour les ruines du palais d’Ak-Saray et la mosquée de Kok Gumbaz. Le passé de la ville en tant que rivale de Boukhara (XVIIIe-XIXe siècles), comparable en force et en légitimité, a été gommé et oublié, non seulement de la mémoire des habitants actuels mais aussi des chroniques historiques. La voix du peuple et de la dynastie des Kenegesses s’est tue.

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec