Madrassa Ulugh Beg Samarcande Ouzbékistan

La gestion du patrimoine culturel ouzbek critiquée par l’UNESCO

Dans le cadre de la 43ème session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’état des trois sites ouzbeks de la liste du patrimoine mondial a été particulièrement discuté. Les critiques adressées par l’organisation internationale à l’Ouzbékistan ont mené à la fois à des tensions politiques et à une reconsidération des conditions de sauvegarde des sites.

La 43ème session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO s’est déroulée du 30 juin au 10 juillet derniers à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, et a été particulièrement mouvementée pour l’Ouzbékistan, critiqué pour sa gestion du patrimoine culturel des villes de Samarcande, Boukhara et Chakhrisabz. Le dialogue tendu entre la délégation ouzbèke et les représentants de l’organisation internationale a provoqué une effervescence politique en Ouzbékistan.

Selon l’UNESCO et ses organes consultatifs tels que le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), les trois sites historiques sont menacés par une urbanisation accélérée, qui implique notamment la construction d . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec