Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Trafic humain : la situation empire en Asie centrale Novastan | Trafic humain : la situation empire en Asie centrale
Coton Ouzbékistan Main Economie URSS Monoculture

Trafic humain : la situation empire en Asie centrale

Le département d’Etat américain a dressé un tableau sombre pour les pays centrasiatiques. Seul l'Ouzbékistan progresse.  

C’est un pavé dans la mare. Dans un rapport sur le trafic humain publié en juin dernier, le département d’Etat américain décrit une situation aggravée en Asie centrale. Le trafic humain concerne à la fois le travail forcé, l’esclavage, les réseaux de prostitutions et de trafic d’organes. Le ministère des Affaires étrangères américain se concentre sur l’engagement de l’Etat et les méthodes de lutte mises à disposition des populations, jugés insuffisants dans tous les pays de la région.

Le fort taux de migration interne et internationale fait de l’Asie centrale un lieu de passage important pour les réseaux, qui y recrutent leurs victimes souvent avec de fausses offres de travail.

Le Kirghizstan et le Tadjikistan sanctionnés

Le rapport classe les pays du monde en trois catégories. La première contient les Etats qui remplissent toutes les normes de lutte contre l’esclavage. La deuxième, ceux qui font des efforts significatifs pour y remédier. Dans la dernière, on trouve ceux qui . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec