Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Quand les bateaux restent à quai : comment se meurt la Compagnie de navigation du lac Issyk-Koul - Novastan Français Novastan | Quand les bateaux restent à quai : comment se meurt la Compagnie de navigation du lac Issyk-Koul
Issyk-Koul Compagnie de navigation Fret Kirghizstan Lac Faillite

Quand les bateaux restent à quai : comment se meurt la Compagnie de navigation du lac Issyk-Koul

Après 90 ans d’existence, la Compagnie de navigation d’Issyk-Koul, du lac éponyme au Kirghizstan, connaît sa 4ème faillite depuis 1998. Récit d’une lente descente aux enfers.

Novastan traduit et reprend ici un article initialement publié par Kloop.kg.

Quand un bateau est condamné à rester amarré à quai, il se meurt. Dans l’est du Kirghizstan, sur les rives du lac Issyk-Koul, cela fait près de trois ans que les navires de la Compagnie de navigation d’Issyk-Koul ne sortent plus du port de Balyktchy. Plus personne ne veut faire affaire avec cette industrie au bord de la faillite.

Comme le rapporte le média kirghiz Kloop dans un reportage réalisé en décembre 2017, il y a dans le port deux ancres, arrivant à mi-hauteur d’homme, couvertes de peintures noires écaillées. Elles accueillent toute personne qui souhaite entrer dans les bureaux de l’entreprise publique « Compagnie de navigation d’Issyk-Koul ». Elle . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec