Atambaïev 15 mars

Pourquoi le président du Kirghizstan a-t-il si peur des critiques de la presse russe ?

Lors d’une rencontre avec les ambassadeurs d’Ethiopie, d’Afghanistan et d’Inde le 15 mars, le président du Kirghizstan Almazbek Atambaïev s’en est subitement pris aux journalistes russes. Quelques jours plus tôt le journaliste russe Grigori Mikhaïlov avait été expulsé du Kirghizstan. Le pays se prépare à un changement de pouvoir et, entouré d’adversaires, Atambaïev perçoit très rudement les critiques exprimées dans la presse.

Que craint le Président kirghiz ? Novastan répond à cette question, sur la base d’un article publié sur le site russe Lenta.ru.

Le 15 mars, le président kirghiz Almazbek Atambaïev, lors d’une remise de lettres de créance par des ambassadeurs, a subitement adressé un discours courroucé contre les journalistes russes. Le chef d'Etat était très émotionnel. « Ils vivent au Kirghizstan, de désespoir, car on n’a pas besoin d’eux dans les autres pays. Pour eux, notre patrie représente "l’obscurité kirghize" (un article du même nom a été publié sur lenta.ru en janvier 2017 et a suscité de en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec