Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le miroir : le Français au Kirghizstan Novastan | Le miroir : le Français au Kirghizstan

Le miroir : le Français au Kirghizstan

La Russie impériale avait pour le Français une considération particulière, la France de l’ancien régime avait été son modèle, et les aristocrates se plaisaient à parler français. L’URSS, était, elle, dans une ambivalence vis à vis du Français, entre son rejet de l’aristocratie impériale dont la langue française était le marqueur, et l’admiration pour la Commune, pour la grande nation révolutionnaire, d’où vient l’hymne international des travailleurs. Le Français y a bizarrement conservé, presque ouvertement, sous la « dictature du prolétariat », le statut de langue d’élite. 

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec