Accueil      Le dernier pas de danse du cygne

Le dernier pas de danse du cygne

Le ballet kirghize est très jeune – il n'a pas plus de soixante ans. Il est apparu ici grâce à l'Union Soviétique et les traditions de ballets russes. En 1934, un groupe de jeunes femmes et de jeunes hommes  kirghizes est allé à Saint-Pétersbourg pour faire ses études à l'Académie de ballet Vaganova, l'une des meilleures écoles chorégraphiques du monde. Bubusara Beishenalieva, Cholponbek Bazarbaev, Uran Sarbagishev, Aisuluu Tokombaeva et d'autres artistes remarqués au Kirghizstan y ont étudié l'art du ballet, puis sont rentrés et ont commencé à travailler à l'Opéra et le ballet Maldybaev. Une école chorégraphique a également été créée au Kirghizstan en suivant les traditions classiques du ballet russe. Aujourd'hui, cette école porte le nom de Cholponbek Bazarbaev, un artiste remarquable de ballet kirghize qui a été pendant longtemps le directeur de l'Opera et du ballet Maldybaev. L’Opéra et ballet Maldybaev. Crédit: Source

Édité par : Aïdjan Sarygulova
Article original

Avec à peine plus de soixante ans d'existence, le ballet kirghize est très jeune. Pourtant, une crise majeure le bouleverse actuellement, au point de le menacer d'extinction. Y survivra-t-il? …

Avec à peine plus de soixante ans d'existence, le ballet kirghize est très jeune. Pourtant, une crise majeure le bouleverse actuellement, au point de le menacer d'extinction. Y survivra-t-il? 

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous maintenant, pour seulement 3€ par mois

S’abonner

Déjà abonné ? Se connecter

En vous abonnant à Novastan, vous soutenez les seuls médias en anglais, français et Allemand spécialisé sur l’Asie centrale. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de votre aide ! Merci à vos abonnements, nous pouvons payer nos correspondants en Asie Centrale.

Commentaires

Votre commentaire pourra être soumis à modération.