Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

La nouvelle Constitution kirghize massivement adoptée Novastan | La nouvelle Constitution kirghize massivement adoptée
Election Référendum Kirghizstan Constitution

La nouvelle Constitution kirghize massivement adoptée

La nouvelle Constitution kirghize, proposée par référendum, a été approuvée par 79,3 % des voix, selon des résultats préliminaires. La participation a cependant atteint un niveau plus bas, avec un peu plus de 35 %.

La nouvelle Constitution kirghize a été approuvée. Selon les résultats préliminaires du référendum constitutionnel du 11 avril dernier portant sur 92 % des bulletins, 79,3 % ont voté pour le changement, relaie la Commission électorale centrale (CEC) kirghize. Ce vote permet ainsi au président kirghiz Sadyr Japarov d’obtenir un texte lui conférant des pouvoirs très larges.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Ce vote, qui a eu lieu en même temps que les élections municipales kirghizes, a cependant connu une très faible participation. Toujours selon la CEC, 35,9 % des citoyens en âge de voter a participé au scrutin, soit légèrement au-dessus du seuil des 30 % légalement nécessaires pour valider le référendum. Cette proportion est semblable à celle de l’élection présidentielle du 10 janvier dernier, qui avait vu Sadyr Japarov l’emporter avec près de 80 % des voix mais avec 33 % de participation.

La victoire de la “Khanstitution”

Ce vote reste malgré tout une nouvelle étape de franchie pour le nouvel homme fort du Kirghizstan. Passé de la prison au poste de Premier ministre, puis à celui de président par intérim en octobre 2020, Sadyr Japarov avait proposé ce changement constitutionnel à la mi-novembre 2020. Malgré les critiques, autant à l’intérieur du pays qu’à l’international, qui craignent que cette Constitution ne fasse du Kirghizstan un pays autoritaire, le texte est désormais voté.

Lire aussi sur Novastan : La nouvelle Constitution kirghize, objet de toutes les craintes

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Décrit par plusieurs observateurs et notamment par RFI comme une “Khanstitution”, mélange du statut de chef incontesté du Khan et de la Constitution, le nouveau texte élargit considérablement le pouvoir du président. Comme le décrit en détails le média kirghiz Kloop, la Constitution propose notamment que le président devienne l’unique chef du pouvoir exécutif, réduisant de fait le Premier ministre à un poste de subordonné. Le président peut également proposer directement des lois au Parlement.

Etienne Combier
Rédacteur en chef de Novastan

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *