Feminnale Bichkek Kirghizstan Scandale Exposition Musée des Beaux-Arts

Kirghizstan : la directrice du musée des Beaux-Arts démissionne après une exposition féministe

Mira Djangaracheva a remis sa lettre de démission au ministre de la Culture. Un évènement qui intervient à la suite de la Feminnale, un festival d’art contemporain féministe organisé dans la capitale kirghize depuis le 27 novembre 2019.

La directrice du musée des Beaux-Arts de Bichkek, la capitale du Kirghizstan, a démissionné. Le 2 décembre dernier, à la suite d’une polémique nationale, Mira Djangaracheva a remis sa lettre de démission au ministre de la Culture ‎Azamat Jamankoulov.

Le point de départ a été l’organisation du festival d’art contemporain « La Feminnale », organisé dans la capitale kirghize depuis le 27 novembre dernier. L’exposition devait être ouverte pendant 17 jours, une durée symbolique, puisque la Feminnale est dédiée aux dix-sept travailleuses kirghizes mortes il y a trois ans dans l’incendie d’un entrepôt moscovite. Selon les curatrices, le projet était d’explorer le thème de la liberté économique des femmes, à travers de la notion de kormilitsa, cette femme qui doit être à la fois nourrice et pourvoyeuse. Les œuvres exposées témoignent des normes qui régissent les rôles, les corps et . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec