Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Kirghizstan : la coalition gouvernementale, trop majoritaire au parlement ? Novastan | Kirghizstan : la coalition gouvernementale, trop majoritaire au parlement ?
Sooronbaï Jeenbekov Premier ministre Parlement Jogorku Kengech Kirghizstan

Kirghizstan : la coalition gouvernementale, trop majoritaire au parlement ?

Le nouveau gouvernement kirghiz peut s'appuyer sur une très large coalition au parlement. Avec 95 députés sur 120, seuls 25 députés forment une opposition. Une situation qui a de quoi inquiéter.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par Kloop.kg.

La politique kirghize est en ébullition. Après la chute du gouvernement de Sapar Issakov suite à un vote de défiance le 19 avril dernier, des changements se sont produits au parlement. La coalition majoritaire s'est élargie avec l'ajout du parti Respoublika – Ata Jourt, qui avait vigoureusement critiqué l'action de Sapar Issakov durant ses 7 mois et demi de mandat.

Aujourd'hui, cette coalition de 95 députés se compose de quatre partis : le parti présidentiel SDPK (parti social démocrate du Kirghizstan), le parti Kirghizstan, Bir Bol et Respoublika - Ata-Jourt. Seuls deux partis restent dans l'opposition : Ata-Meken avec 11 sièges et Onuguu-Progress avec 10 sièges. 4 députés siègent en indépendant, après avoir été expulsés de leurs groupes.

Janar Akaïev, est . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec