Drugs Kyrgyzstan

Ex-toxicomane : “j’ai arrêté pour que mes parents sourient à nouveau”

Madina Tokombaeva a mis fin à son addiction il y a douze ans, après trois ans d’intense toxicomanie. Depuis, elle aide les utilisateurs de drogues et milite pour défendre leurs droits au Kirghizstan . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec