Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Djamilia, ou le roman kirghiz par excellence Novastan | Djamilia, ou le roman kirghiz par excellence
Djamilia

Djamilia, ou le roman kirghiz par excellence

Le roman Djamilia de Tchinguiz Aïtmatov fait partie de ces classiques que nous devrions tous avoir dans notre bibliothèque, rangé juste avant un Paul Auster. Véritable pépite publiée en 1959, il a séduit bon nombre de lecteurs, dont Louis Aragon.

Lorsque l’écrivain kirghiz Tchinguiz Aïtmatov publie Djamilia, il n’a pas encore 30 ans. D’emblée, son texte séduit Louis Aragon, qui participe à sa traduction et écrit la préface de la version française. C’est qu’Aïtmatov est spontané et juste. L’ancien étudiant de l’institut agricole a bien fait de délaisser le travail des champs pour la plume. Il fait voyager son lecteur dans le fin fond des steppes kirghizes, au plus près des habitants.

Le texte dépeint l’abnégation et l’amour inconditionnel d’un jeune homme pour Djamilia, la femme de son frère, parti sur le champ de bataille. Tous les hommes mûrs ont déserté la région en ce mois d’août 1943, et il ne reste plus que les jeunes Seït et Danïiar auprès de Djamilia.

« La plus belle histoire d’amour du monde »

en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec