Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Uranium : le Kazakhstan diminue fortement sa production à cause du coronavirus Novastan | Uranium : le Kazakhstan diminue fortement sa production à cause du coronavirus
Uranium Kazakhstan Economie Marché Coronavirus Covid-19

Uranium : le Kazakhstan diminue fortement sa production à cause du coronavirus

Avec la pandémie mondiale du coronavirus, le Kazakhstan a décidé de faire fonctionner ses mines d’uranium avec le minimum de personnel. Alors que le prix de la tonne d’uranium est en hausse, cette décision du premier producteur mondial inquiète à long terme.

Au cœur de la pandémie du Covid-19, avec la moitié de la population mondiale confinée et l’activité économique fortement ralentie, les cours des prix des matières premières liées à l’énergie ont une tendance à la baisse. C’est notamment le cas du pétrole, qui a chuté de 60 euros le baril en décembre 2019 à 18,8 euros en mars 2020, soit une baisse de 70 %. À l’inverse, le prix de l’uranium a augmenté de 24 à 26 dollars en moyenne en 2019 pour atteindre 29 dollars le 8 avril dernier. Le Kazakhstan, premier producteur mondial de cette ressource, se retrouve sous les projecteurs. La France, qui dépend en premier lieu de l’uranium kazakh pour son parc nucléaire, est également concernée.

Lire aussi sur Novastan : Coronavirus : l’Asie centrale entre dans le dur

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec