Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Paris et Nur-Sultan signent un pacte de coopération
Paris Nur-Sultan Accord Coopération Pacte Kazakhstan France

Paris et Nur-Sultan signent un pacte de coopération

Les capitales française et kazakhe ont signé un pacte de coopération en décembre dernier. Nur-Sultan est la première capitale en Asie centrale à obtenir un tel partenariat avec Paris. 

C’est un accord passé presque inaperçu. Le 6 décembre dernier, Paris et Nur-Sultan, la capitale du Kazakhstan, ont signé un pacte de coopération, comme l’a décrit le média kazakh Khabar24. Dans l’intervalle, ni la mairie de Paris, ni celle de Nur-Sultan n’ont publié de communiqué en bonne et due forme.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

« Notre objectif était que Paris noue un partenariat avec un acteur important en Asie centrale, alors que nous ne comptions jusqu’à présent pas de partenaires dans la région », décrit à Novastan Arnaud Ngatcha, adjoint aux relations internationales et à la francophonie à la mairie de Paris. « Nous voulons accompagner le développement de ce pays qui est, pour de nombreux observateurs, un acteur majeur dans cette partie du monde », ajoute-t-il.

Lire aussi sur Novastan : Un accord d’amitié signé entre Kyzylorda et Nogent-sur-Marne

Cet accord, qui n’est pas un pacte d’amitié ni un jumelage, reste le premier de ce type pour Paris avec une capitale en Asie centrale.

Des vues essentiellement culturelles

Ce pacte de coopération devrait principalement être la base d’actions communes sur le plan culturel. « Les discussions sont en cours, nous réfléchissons à organiser des expositions ou encore des ballets ou des spectacles. Le directeur culturel de Paris doit aussi rencontrer le monde culturel de Nur-Sultan », décrit Arnaud Ngatcha.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

L’annonce de ce pacte a d’ailleurs eu lieu après l’inauguration d’un buste d’Abaï, l’un des poètes les plus célèbres du Kazakhstan, dans le VIème arrondissement de Paris, décrit le média kazakh The Astana Times. « Il s’agit d’un premier point concret. Nur-Sultan rend aussi hommage dans sa capitale à un grand personnage de l’histoire de France, le général de Gaulle », explique Arnaud Ngatcha.

Lire aussi sur Novastan : La France et le Kazakhstan dévoilent une bourse étudiante « Abaï-Verne »

De son côté, la mairie de Nur-Sultan décrit à Novastan que ce pacte pourra aussi permettre de « renforcer et étendre les relations bilatérales dans l’éducation, les investissements et d’autres secteurs ».

Une proposition kazakhe

Dans le détail, ce pacte a été proposé par la partie kazakhe à Paris en juillet 2020, par le biais de Jean Galiev, l’ambassadeur du Kazakhstan en France. « Le Kazakhstan nous a donné beaucoup de preuves d’amour et nous avons entendu leur désir de coopération », décrit Arnaud Ngatcha. « Sur la scène internationale, le Kazakhstan est de plus en plus présent avec l’abolition de la peine de mort, une ouverture sur la question des droits humains et une volonté de se tourner vers l’Europe », ajoute l’adjoint à la mairie de Paris.

Lire aussi sur Novastan : Le Kazakhstan abolit la peine de mort

Avec cet accord, Paris espère également pouvoir s’impliquer davantage en Asie centrale. Tachkent et Bichkek auraient ainsi déjà contacté la ville, mais sans pouvoir convaincre à l’heure actuelle d’une véritable nécessité ou d’un projet commun. « Pour le moment, on se concentre sur cet accord avec Nur-Sultan. Nous verrons si on élargit ensuite », estime Arnaud Ngatcha.

Lire aussi sur Novastan : Le Kazakhstan inaugure son consulat général à Strasbourg et vise l’Union européenne

Côté kazakh, le message a été bien reçu. « Nous pensons que ce pacte donnera une nouvelle dynamique au développement des relations franco-kazakhes », affirme la mairie de Nur-Sultan.

Etienne Combier
Rédacteur en chef de Novastan

Relu par Baptiste Longère

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

Novastan.org : formation et information ! Co-fondateur de Novastan, je suis actuellement chargé d'enseignements numériques à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ Lille) en temps partiel. Le reste du temps, je suis responsable éditorial de Novastan et président de l'association française du projet. Après un Bachelor à Sciences Po Paris, j'ai été pendant 6 mois (août 2012-février 2013) directeur et rédacteur en chef du journal. Diplômé de l'ESJ Lille en 2015, j'ai travaillé pendant 3 ans comme journaliste sur le site Web des Echos, sans pour autant m'arrêter de travailler pour Novastan en parallèle afin de faire vivre le seul site d'informations en français et en allemand sur l'Asie centrale. Passionné par l'information dans toutes ses formes, curieux de tout, je veux protéger ce regard original sur l'Asie centrale. Notre ambition : vous intéresser toujours plus sur ce sujet si peu traité dans la presse généraliste. Il s'agit également de pérenniser le projet, en l'inscrivant dans une démarche de justesse et d'une forme irréprochable. Une demande, une envie ? Contactez moi : ecombier@novastan.org. A bientôt !

ecombier@novastan.org

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...