Noursoultan Nazarbaïev Kazakhstan Président

Le Kazakhstan va réduire les pouvoirs de son président

Dans un discours à la nation prononcé le 24 janvier 2017, le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a annoncé une réforme constitutionnelle qui renforce les pouvoirs du Parlement et du gouvernement et réduit ceux du président. Une réforme importante sur le papier mais qui ne fait pas l’unanimité pour autant.

Le 24 janvier 2017, Noursoultan Nazarbaïev a exposé les grandes lignes d’un projet de réforme constitutionnelle qui limiterait le rôle du président et renforcerait celui des parlementaires et du gouvernement. Le projet de loi a ensuite été publié le jeudi 26 janvier.

On y relève ainsi qu’une consultation du Majilis (chambre basse du Parlement) précédera la formation d’un nouveau gouvernement par le président. Cela ne concerne en revanche pas les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, que le président choisira seul.

La révision constitutionnelle marquera aussi la fin des décrets présidentiels qui ont aujourd’hui force de loi. Il ne sera également plus possible pour le Parlement de voter pour déléguer l’autorité législative au Président.

Lire aussi sur Novastan : en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec