Pollution de l'air Ouzbékistan Mesure Surveillance Fondation Zamin

L’Ouzbékistan va se doter d’un système de mesure en temps réel de la pollution de l’air

La fondation Zamin, dirigée par la femme du président ouzbek Ziroat Mirzioïeva, a lancé un projet d’automatisation de la mesure de la pollution de l’air partout dans le pays. 63 points de mesure existent déjà en Ouzbékistan et pourront transmettre les données sur la qualité de l’air en direct sur une application ouverte à tous.

La fondation Zamin a annoncé dans un communiqué le 22 octobre dernier avoir lancé un projet d’automatisation de la surveillance de la pollution de l’air en Ouzbékistan. La fondation est aidée dans son projet par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et d’autres agences de l’ONU, ainsi que du Comité d'État ouzbek pour l'écologie et la protection de l'environnement. La présidente du conseil d'administration de la fondation Zamin, Ziroat Mirzioïeva, est également l’épouse du président ouzbek Chavkat Mirzioïev.

À ce jour, la première étape du projet a été mise en œuvre, avec l’installation de 63 points de mesure, reliés à un seul centre d'analyse. Les résultats de la surveillance sont affichés en direct sur une plateforme publique en ligne et dans l'application mobile . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec