Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Pourquoi le Turkménistan est-il la cible de tant de fake news ? 
Turkménistan Fake news Décryptage RSF Reporters sans frontières

Pourquoi le Turkménistan est-il la cible de tant de fake news ? 

DÉCRYPTAGE. La nouvelle a fait le tour du monde : selon Reporters sans Frontières, pour éviter de parler du coronavirus, le Turkménistan a “banni” le mot de ses médias. Léger problème : cette affirmation est fausse. Comme nous l’avons démontré, une simple recherche Google aurait permis à l’ONG de voir que les médias officiels turkmènes ont parlé de la pandémie depuis la fin janvier. 

Alors que cette fake news est largement diffusée, plusieurs questions se posent : le Turkménistan . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Share With:

Novastan.org : formation et information ! Co-fondateur de Novastan, je suis actuellement chargé d'enseignements numériques à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ Lille) en temps partiel. Le reste du temps, je suis responsable éditorial de Novastan et président de l'association française du projet. Après un Bachelor à Sciences Po Paris, j'ai été pendant 6 mois (août 2012-février 2013) directeur et rédacteur en chef du journal. Diplômé de l'ESJ Lille en 2015, j'ai travaillé pendant 3 ans comme journaliste sur le site Web des Echos, sans pour autant m'arrêter de travailler pour Novastan en parallèle afin de faire vivre le seul site d'informations en français et en allemand sur l'Asie centrale. Passionné par l'information dans toutes ses formes, curieux de tout, je veux protéger ce regard original sur l'Asie centrale. Notre ambition : vous intéresser toujours plus sur ce sujet si peu traité dans la presse généraliste. Il s'agit également de pérenniser le projet, en l'inscrivant dans une démarche de justesse et d'une forme irréprochable. Une demande, une envie ? Contactez moi : ecombier@novastan.org. A bientôt !

ecombier@novastan.org