Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Avec les talibans au pouvoir, l'Asie centrale ne s'affole pas Novastan | Avec les talibans au pouvoir, l’Asie centrale ne s’affole pas
Afghanistan Asie centrale Talibans Sécurité Diplomatie

Avec les talibans au pouvoir, l’Asie centrale ne s’affole pas

DECRYPTAGE. Après la prise de pouvoir éclair des talibans, le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan se retrouvent directement aux prises avec une nouvelle réalité. Le nouveau régime afghan, très religieux, a fait des promesses fortes à ses voisins, notamment sur le fait qu’il n’hébergerait pas de groupes terroristes ou qu’il ne chercherait pas à agrandir son influence plus au nord. 

En réaction, les Etats d’Asie centrale n’ont pas paniqué. Au contraire, au Turkménistan et en Ouzbékistan, les relations avec le voisin afghan semblent n’avoir pas connu de différence. Dans le même temps, le Tadjikistan a tout de même militarisé sa frontière, tandis que Kirghizstan et Kazakhstan semblent très attentifs à l’évolution de la situation. Tour d’horizon.

L’arrivée express au pouvoir des talibans en Asie centrale n’a pas manqué de créer des remous à ses frontières. Après le 15 août et la prise de Kaboul par le mouvement islamiste radical, les Etats d’Asie centrale ont été d’autant plus attentifs aux évènements de leur proche voisin. Alors que les services de renseignement américains anticipaient une chute de Kaboul dans les six mois après leur départ, celle-ci s’est finalement produite . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec