Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Pourquoi la Biélorussie ne veut plus rien construire au Turkménistan Novastan | Pourquoi la Biélorussie ne veut plus rien construire au Turkménistan
Les présidents turkmènes et biélorusses

Pourquoi la Biélorussie ne veut plus rien construire au Turkménistan

En 2017, la Biélorussie a mené son projet à l’étranger le plus cher de son histoire : la construction d'une usine à Garlyk, au Turkménistan pour un milliard de dollars. Problème : les autorités turkmènes n'ont pas payé l'entreprise biélorusse qui pris la construction en charge, ce qui a tendu les relations entre les deux pays.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur le média indépendant Fergananews.

L'usine d'extraction et de traitement du minerai de potassium de Garlyk, au Turkménistan, devait être la preuve tangible des bonnes relations entre la Biélorussie et le Turkménistan. Le projet, terminé en avril 2017, est le plus gros programme à l’étranger pour des entrepreneurs biélorusses, avec un coût estimé à 1 milliard de dollars.

Cependant, lors de la mise en œuvre de ce projet, l'entreprise biélorusse Belgorkhimprom a fait face à d'innombrables difficultés. En avril dernier, une dépêche  de l'agence Reuters a rapporté que les autorités turkm . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec