Monument cyclisme Turkménistan Achgabat Vélo Gourbangouly Berdimouhamedov Journée mondiale de la bicyclette

Pour la troisième journée mondiale de la bicyclette, le Turkménistan change de braquet

Le 3 juin, la troisième édition de la journée mondiale de la bicyclette a été célébrée en grande pompe au Turkménistan. Pour l’occasion, le président Gourbangouly Berdimouhamedov a inauguré un monument dédié au cyclisme dans la capitale Achgabat, et une parade géante à vélo a été organisée. Depuis 2013, le vélo est devenu un élément prépondérant de la stratégie de communication du président turkmène, tant vis-à-vis de sa population que de l’étranger.

C’est ce qu’on appelle mouiller le maillot. Le 3 juin dernier, le Turkménistan a organisé une parade cycliste géante dans les rues de la capitale Achgabat pour célébrer la troisième journée mondiale de la bicyclette. L’évènement a été créé en 2018 par une résolution de l’Organisation des Nations unies, à l’initiative du fantasque président turkmène Gourbangouly Berdimouhamedov.

Selon le média officiel turkmène Orient.tm, plus de 7 500 personnes ont paradé sur un parcours de 12 kilomètres, tracé entre le pied de la chaîne du Kopet-Dag, située au sud de la capitale, et la place centrale de la métropole. Pour l’occasion, la circulation automobile a été sévèrement restreinte et les habitants encouragés à enfourcher leurs vélos. Des célébrations similaires de moindre ampleur se sont également tenues dans d’autres villes du pays, notamment à Lebap et Türkmenabat. Toutefois, cette année, le clou du spectacle a été l’inauguration, par le président en personne, d’un imposant monument dédié au cyclisme et intitulé « Bicyclette ». Le monument, qui mesure 30 mètres de hauteur, possède la forme d’un disque et représente une carte du Turkménistan entourée de sculptures dorées.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Les célébrations, qui impliquent le rassemblement de milliers de personnes sans aucune mesure de protection, ont été maintenues en dépit de la pandémie de coronavirus car, officiellement, le Turkménistan ne compte toujours aucun cas déclaré. Toutefois, selon Radio Azattyk, la branche turkmène du média américain Radio Free Europe, de nombreux cas de « pneumonies » particulièrement suspects semblent s’être déclarés dans le pays. Comble de l’ironie, la représentante de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Turkménistan, Paulina Karvowska, a participé à l’évènement, alors même que le gouvernement a refusé pendant des mois de laisser entrer une mission de l’organisation sur son territoire.

L’Union cycliste internationale récompense Gourbangouly Berdimouhamedov

La veille de la journée mondiale de la bicyclette, une visioconférence surréaliste s’est tenue entre Gourbangouly Berdimouhamedov et le président de l’Union cycliste internationale (UCI), le Français David Lappartient, comme l’a remarqué le média spécialisé Cycling Tips le 11 juin dernier. Au cours de l’échange, retransmis dans le programme « Watan » de la chaîne de télévision étatique Altyn Asyr, David Lappartient a remis la plus haute distinction de l’UCI au président turkmène, une première depuis 2007. Le président de l’UCI, présent au Turkménistan pour la précédente édition de la journée mondiale de la bicyclette, a dit regretter de ne pouvoir y assister cette année, à cause des restrictions engendrées par la pandémie de coronavirus.

Lire aussi sur Novastan : Le Turkménistan a célébré en grande pompe la seconde journée mondiale de la bicyclette

Selon l’agence turkmène officielle TDH, le comité directeur de l’UCI a décidé de récompenser le président turkmène « en reconnaissance de [ses] réalisations et de [ses] efforts à grande échelle pour promouvoir le cyclisme dans le pays et le hisser au niveau international ». En réponse, Gourbangouly Berdimouhamedov a remercié David Lappartient et déclaré que la distinction était perçue comme « un signe de grand respect et de reconnaissance internationale de l’importance de la politique actuelle de l’État [turkmène] en faveur du développement de l’éducation physique et des sports ».

Lire aussi sur Novastan : Le 3 juin, première journée mondiale de la bicyclette grâce au Turkménistan

La relation entre l’UCI et le président turkmène, à propos de laquelle l’organisation tente néanmoins de rester discrète, a progressivement tourné à la véritable lune de miel. En 2018, pour la première journée mondiale de la bicyclette, David Lappartient s’était simplement fendu d’une lettre de félicitations, publiée par l’agence officielle TDH. En 2019, le président de l’UCI s’est lui-même rendu à Achgabat. À cette occasion, il s’est longuement entretenu avec le président turkmène, qui s’est vu remettre un « certificat de reconnaissance » de la part de l’UCI. Lors de sa visite, David Lappartient a également annoncé que le Turkménistan serait le pays organisateur des Championnats du monde de cyclisme sur piste en 2021.

Deux premières éditions également célébrées en grande pompe

La journée mondiale de la bicyclette a été instituée par une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, votée à l’unanimité le 12 avril 2018. La résolution, qui a été acceptée en cinq mois seulement, a été principalement portée par le Turkménistan, qui se targue d’en être à l’initiative. Pour la première journée mondiale de la bicyclette, célébrée le 3 juin 2018, les autorités turkmènes ont donc préparé d’importantes festivités. Elles ont notamment organisé le plus grand entraînement de vélo dans un stade au monde. L’évènement, qui a officiellement réuni 3 246 personnes, a été enregistré par le Livre Guinness des records, selon l‘agence officielle TDH.

Record Guinness Cyclisme Vélo Achgabat Turkménistan

Adepte des records en tout genre, le président turkmène a de nouveau organisé de grandes célébrations pour la seconde édition de la journée mondiale de la bicyclette, le 3 juin 2019. Un autre record international, certifié lui aussi par le Livre Guinness des records, a ainsi été établi : la plus longue parade à vélo, rassemblant 2 019 cyclistes en une seule file, les uns derrière les autres. Des évènements parallèles ont également eu lieu à travers le monde grâce à la mobilisation du réseau des ambassades turkmènes, notamment en Géorgie, en Arménie, en Biélorussie et en Allemagne.

Le cyclisme, entre lubie présidentielle et stratégie de soft power

Le Turkménistan est l’un des pays les plus fermés et les plus isolés diplomatiquement au monde. Depuis quelques années, le gouvernement s’appuie sur le sport pour faire rayonner le pays à l’étranger, et bâtit une stratégie de soft power centrée sur ce domaine. Cette politique a culminé en septembre 2017 avec l’organisation des Jeux asiatiques en salle, le plus grand évènement international jamais organisé au Turkménistan depuis son indépendance, en 1991. Un vélodrome flambant neuf de 6 000 places, que les autorités souhaitent réutiliser pour les Championnats du monde de cyclisme sur piste d’octobre 2021, a par ailleurs été construit pour l’occasion.

Turkménistan Gourbangouly Berdimouhamedov Vélo Cyclisme

Depuis 2013, le cyclisme est devenu l’axe majeur de cette stratégie de soft power turkmène. En effet, la petite reine a, semble-t-il, détrôné le cheval dans le cœur du président Gourbangouly Berdimouhamedov, après que celui-ci a été victime d’une spectaculaire chute lors d’une course hippique, le 28 avril 2013. Depuis cette époque, la « politique du vélo » s’est donc ajoutée à la « politique du cheval ». Le 1er septembre est devenu journée nationale de la bicyclette et un programme de développement du vélo a été instauré pour la période 2013-2017.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Lire aussi sur Novastan : Turkménistan : les Jeux asiatiques en salle comme théâtre de communication

Désormais, le président turkmène apparaît régulièrement dans les médias nationaux juché sur une bicyclette :  « Le président du Turkménistan a fait 20 kilomètres à vélo », titrait par exemple le média local Turkmenportal le 19 avril dernier. Ainsi, selon le média d’opposition Chronicles of Turkmenistan, ces images du président à bicyclette remplacent celles du président à cheval, et sont utilisées pour bâtir un véritable culte de la personnalité autour de Gourbangouly Berdimouhamedov, au pouvoir depuis 2006. Grâce à sa stratégie de promotion du cyclisme, le président espère également imposer son pays comme l’une des nations incontournables dans le domaine du sport. Le Turkménistan souhaite donc changer de braquet, mais attention au saut de chaîne.

Quentin Couvreur
Rédacteur pour Novastan

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

[alt]
TDH
[alt]
TDH
[alt]
TDH
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *