cigarette turkménistan fumée

L’OMS félicite le Turkménistan pour sa lutte contre le tabagisme

Le Turkménistan est le pays où la consommation de tabac est la plus basse au monde selon l’OMS. L’organisation a de nouveau félicité le Turkménistan dans sa lutte contre le tabagisme.

Le 11 juin dernier, le ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, a rencontré la nouvelle directrice du bureau turkmène de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Turkménistan, Paulina Karvovska, précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères turkmène.

Lire aussi sur Novastan : Turkménistan : quand les cigarettes enfument les médias

La nouvelle représentante de l’OMS a remarqué que le Turkménistan a fait des progrès significatifs dans la réglementation de la consommation de tabac et réalisé des efforts pour créer un environnement sans cigarette, a indiqué le ministère des Affaires étrangères du pays.

2025 : le Turkménistan sans tabac

Le 16 avril 2017, le président turkmène Gourbangouly Berdimuhamedov a approuvé un programme de lutte contre le tabagisme qui vise en 2025 à transformer le Turkménistan en un pays sans tabac.

En 2015, l’OMS a reconnu le Turkménistan comme étant le pays qui compte le moins de fumeurs au monde. Dans le pays en 2015, seulement 8% de la population déclarait fumer selon les chiffres de l’organisation. Derrière ces chiffres, la réalité pourrait être tout autre. De fait, depuis 2016, il est très compliqué de se procurer des cigarettes dans le pays : elles ont disparu à plusieurs reprises des magasins d’Etat. Depuis, le trafic illégal de cigarette serait devenu la norme, ce qui fausserait les statistiques et enlèverait l’image “non-fumeuse” du pays le plus fermé d’Asie centrale.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *