Turkménistan statue drapeau

Au Turkménistan, voter ou ne pas voter, c’est voter Gourbangouly Berdimouhamedov ?

Le 12 février prochain, les citoyens turkmènes sont appelés à voter pour les élections présidentielles. L’actuel président Gourbangouly Berdimouhamedov, au pouvoir depuis 2006, remportera sans surprise une élection déjà jouée, qui pour la première fois implique plusieurs partis.

Dans cette élection jouée d’avance, les motivations des Turkmènes pour aller voter pour Gourbangouly Berdimouhamedov ou pour participer ou non aux élections sont rarement mises en lumière. Novastan reprend ici les principaux résultats de l’enquête du site d’opposition turkmène ANT, publié le 5 février dernier, qui a pu interroger un échantillon de 216 électeurs sur leurs intentions de vote.

D’après le journal, ce sont les promulgations de lois comme celle prohibant toute utilisation de drogues qui poussent certains Turkmènes à aller voter pour le président actuel. La peur d’être étiqueté de traître si l’on ne vote pas pour Gourbangouly Berdimouhamedov ou la simple habitude de l’avoir à la tête de pays sont les raisons qui, si l’on en croit ce « sondage » réalisé avec les moyens de réseaux d’opposition situés à l’étranger, expliquent en majorité que les électeurs soutiennent le président turkmène . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec