Tchildoukhtaron Tadjikistan Quarante filles

Tchildoukhtaron : insoumises et presque inaccessibles, les filles pétrifiées du sud du Tadjikistan

Dans la région de Khatlon, à environ 250 kilomètres au sud de Douchanbé, se trouve un endroit unique, célèbre pour son paysage de falaises rougeâtres. La muraille naturelle formée par les Tchildoukhtaron (« quarante filles » en tadjik) est d'une beauté inhabituelle.

Novastan reprend et traduit un article publié le 26 octobre 2019 par le média russe spécialisé sur l’Asie centrale Fergana News.

Première constatation : il n'est pas aisé de se rendre à Tchildoukhtaron. Depuis la capitale Douchanbé, on peut accéder en taxi à différents districts de la province de Khatlon, mais les chauffeurs de taxi refusent d'aller jusqu'au site convoité.

« Nos voitures ne peuvent pas aller là-bas. Vous pouvez vous rendre au centre du district, ensuite commence une route accidentée, sinueuse et surtout non goudronnée. Pour la parcourir, il faut une jeep ou un véhicule tout-terrain », explique Saïvali au correspondant de Fergana News, au volant d'une Opel.

Impossible de faire autrement, plusieurs étapes sont nécessaires. Nous rejoignons d’abord la ville de Kuliab, puis le centre du district de Mouminabad. Dans le bâtiment de l'administration locale, le premier directeur . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec