Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Douchanbé et Klagenfurt : 50 ans d'amitié
Douchanbé et Klagenfurt. (illustration)

Douchanbé et Klagenfurt : 50 ans d’amitié

Pendant des années, la relation entre les deux villes Klagenfurt et Douchanbé s’est développée grâce à l’intervention de nombreux intermédiaires. La solidarité entre ces deux villes s’est démontrée à plusieurs reprises au cours de l’histoire.

Novastan reprend et traduit ici un article publié le 13 mars 2022 par le média tadjik Asia-Plus.

En 1972, les villes de Klagenfurt et de Douchanbé se sont jumelées. Elles fêtent en 2022 leur 50 ans d’amitié. Klagenfurt, en Autriche, est le centre administratif de la Carinthie, le Land situé le plus au sud du pays. Beaucoup de touristes y viennent pour admirer ses nombreuses bâtisses médiévales de l’époque de la Renaissance tardive.

Signature de l’accord

Le 7 novembre 1972, le cadre exécutif de Douchanbé a approuvé l’accord suivant :

« Khoudonazar Mamadnazarov , le responsable du cadre exécutif de la mairie de Douchanbé et le docteur Hans Romauch, vice-maire de Klagenfurt, annonçons le jumelage entre les villes de Douchanbé et Klagenfurt, afin de tisser des liens plus étroits entre les citoyens de nos villes dans la culture, les affaires, la vie sociale et le tourisme. Au nom de nos peuples, voici la déclaration solennelle de chérir l’entente entre les citoyens de Douchanbé et de Klagenfurt. À long terme, cela va favoriser l’entente entre les peuples de toutes les nations. »

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

En septembre de l’année suivante, Khoudonazar Mamadnazarov est parti à Klagenfurt avec une petite délégation et a signé le présent accord avec le maire de la ville, Leopold Guggenberger.

Éducation et culture 

En mars 1975, la délégation de Douchanbé a visité la classe tadjike d’un collège fédéral à Klagenfurt. Les mêmes élèves qui avaient étudié la langue tadjike pendant trois ans sous la direction du docteur Oscar Hanser ont visité Douchanbé en juin 1976 pour célébrer l’obtention de leur diplôme. 

En octobre 1979, à l’occasion de l’amitié entre les deux villes, l’ensemble folklorique tadjik mené par Shoista Roubinovna a donné pour la première fois un concert à Klagenfurt. Un an plus tard, le peintre Franz Kaplenig a décoré le centre de Klagenfurt avec des mosaïques représentant les villes jumelées. Le 22 mai 1981, le groupe tadjik Roubobistok a donné une représentation sur l’Alter Platz, en l’honneur de l’amitié entre les deux villes.

Le 29 septembre 1983, pour la décennie de la collaboration étroite entre Douchanbé et Klagenfurt, une des rues de Douchanbé a été renommée Klagenfurt. En 1988, Klagenfurt a ouvert le premier salon de thé – reçu en cadeau de Douchanbé – en Europe centrale.

Le 7 novembre 1990, le peintre tadjik Youssouf Sangov a exposé près de 40 œuvres à la mairie de Klagenfurt.

Lire aussi sur Novastan : Les cinq peintres les plus populaires du Tadjikistan

Parmi les principales attractions de Klagenfurt se trouvent la vieille ville avec son Alter Platz, la Fontaine du Dragon ou encore le lac Wörthersee – le plus chaud des lacs des Alpes. L’Université de Klagenfurt et le planétarium de l’Union astronomique de Carinthie sont aussi des lieux importants de la ville.

La protection de lenfant qui a survécu

Le 23 janvier 1989, il y a eu un grand tremblement de terre aux alentours de Douchanbé. Le maire de Klagenfurt a immédiatement récolté des fonds pour les victimes. 

Dans un des villages, la seule et unique rescapée était un bébé de sept semaines, Charora Khodjayeva, récupérée saine et sauve des décombres. Le maire de Klagenfurt prit à sa charge les frais de son rétablissement. Grâce à lui, la petite fille a pu fêter son premier anniversaire le 16 janvier 1990. 

En juillet 1997, au festival International des enfants à Klagenfurt, Charora Khodjayeva a dansé avec l’ensemble de Douchanbé. Le festival a été organisé par l’ensemble de danses populaires des enfants de Klagenfurt. Grâce au soutien et à la protection de Klagenfurt, Charora Khodjayeva a grandi et fait des études. En 2006, elle a de nouveau visité Klagenfurt pour terminer le cours intensif d’allemand à l’Université Alpin Adria.

Soutien aux victimes 

En 1989, Leopold Gutenberg, le docteur Eric Linder et l’ingénieur Manfred Poke ont visité Douchanbé après le tremblement de terre. Ils ont apporté de l’aide humanitaire et des tomographes électroniques pour les hôpitaux. 

Un mois plus tard a eu lieu à Klagenfurt un concert de charité. Tous les bénéfices ont été envoyés aux victimes du tremblement de terre. 

Création du dictionnaire tadjik-allemand 

En 1994, Barno Aripova, professeure à l’Université de Douchanbé, s’est rendue à l’université de Klagenfurt pour le projet d’un dictionnaire de conversation tadjik-allemand.

Un an plus tard, pour la même raison, le professeur Kharouyllo Sayfouloyev a également rendu visite à l’université de Klagenfurt.

Coup de main 

En avril 1997, des vaccins, des articles de première nécessité, ainsi que de l’équipement médical ont été envoyés à Douchanbé. La compagnie Austrian Airlines et le ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan, ont aidé à l’organisation des transports. 

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Cette aide humanitaire a été récoltée grâce au gouvernement fédéral d’Autriche, la province de Carinthie, les villes de Reutlingen et Klagenfurt, ainsi que des donateurs privés. En novembre de la même année, le président du Tadjikistan Emomali Rahmon, a visité l’Autriche et a rencontré la délégation de Klagenfurt.

En 2003, Klagenfurt a mis à disposition 5 000 euros pour les enfants atteints du cancer recevant des soins au centre cancérologique de Douchanbé. 

Le 24 mars 2020, Klagenfurt a communiqué à toutes les villes-partenaires la situation sur le coronavirus, exprimant également son amitié et sa solidarité. 

Anna Miftakhova
Rédactrice pour Asia-Plus

Traduit du russe par Forment Alla

Édité par Johanna Regnaud

Relu par Emma Jerome

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

ubabakhanov@gmail.com

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...