Fleuve Naryn Kirghizstan Barrage Economie Energie

Une centrale hydroélectrique kirghize au cœur d’allégations de corruption en République tchèque

Le scandale de la société tchèque Liglass Trading, qui a décroché un contrat lucratif pour la construction de centrales hydroélectriques sur le fleuve Naryn, a peut-être été oublié lors de la campagne électorale kirghize. Mais en République tchèque, cette mystérieuse histoire est en train d'entrer dans une nouvelle phase : les médias tchèques accusent les principaux intéressés d'incompétence et de corruption au plus haut niveau politique.

Novastan reprend et traduit ici un article publié initialement sur notre version allemande.

Le Kirghizstan est une fois encore à la recherche d'un investisseur pour agrandir la cascade de Naryn. Des représentants de l'entreprise tchèque Liglass Trading, qui a remporté cet été de manière inattendue le contrat pour ce grand projet énergétique, ont confirmé en octobre dernier qu'ils n'avaient pas les moyens de poursuivre le projet. La chronique des événements qui ont mené à l'échec de cet accord est plus que douteuse.

Retour sur les faits

L'été dernier, Liglass Trading CZ, s. r. o., une société largement méconnue du grand public, remporte un appel d'offres de . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec